Road Trip : Day 1 – Over the sea to Skye

Quel magnifique pays que l’Écosse

Je suis en Écosse depuis deux semaines maintenant, et je dois dire qu’il y a pire comme endroit pour faire son stage ! Édimbourg, les châteaux, les distilleries et les paysages à couper le souffle (comme ceux qu’on a vus sur Skye!!) me régalent un peu plus chaque jour…

Ce weekend, après une semaine de travail, nous sommes partis pour un roadtrip avec mon chéri et un ami. Il a duré 3 jours, du vendredi matin au dimanche soir. Nous sommes partis de Dunblane, au Sud-Est de l’Ecosse, puis avons passé une nuit sur l’époustouflante île de Skye (sur laquelle il faudra définitivement retourner d’ailleurs…), pour ensuite rejoindre la capitale des Highlands, Inverness, par la côte et finalement rentrer dans notre « Pisgah », notre jolie maison de campagne Écossaise.

Honnêtement, c’était un peu court pour faire tout ça et nous aurions facilement pu faire le même itinéraire en deux semaines sans s’ennuyer un seul instant. Mais voilà, il faut bien travailler, alors on a tâché d’être efficaces !

Pour ce qui est de l’hébergement, nous sommes passés par des B&B. Des vrais par contre, des professionnels, car j’essaie d’éviter de passer par AirBnb pour des raisons que j’expliquerai sûrement plus tard sur ce blog. Au Royaume-Uni les B&B sont très répandus et sont souvent de bonne qualité. J’en ai d’ailleurs testé un absolument fabuleux à Edimbourg lors de mon arrivée ici, le Two Hillside Crescent, que je recommande vivement !

Pour moi, le B&B est la meilleure façon de s’immerger dans la culture locale et de profiter des connaissances de nos hôtes. Notre hôte sur Skye, Fiona, avait de très bons conseils à nous donner. J’aurais adoré pouvoir faire toutes les balades qu’elle nous a conseillé !

Deux petites choses à savoir cependant : ne comptez pas obtenir un chocolat chaud dans ce genre d’hébergement. Vous mangerez le petit déjeuner à l’anglaise ! On vous proposera sûrement divers mets, tels que le classique œufs brouillés – bacon ou bien sa version « Scottish », œufs brouillés saumon fumé, ou encore du muesli, du porridge, des « beans », ou, mon petit préféré, du « granola ».

Dans certains B&B vous aurez aussi l’occasion de goûter au « full scottish breakfast », qui est constitué en général des éléments suivants :

  • un ou plusieurs types de saucisses : saucisse plate (Lorne Sausage) ou classique
  • du bacon
  • des scones de pomme de terre (potato scones ou Tattie Scones)
  • une tomate grillée
  • des haricots en sauce (baked beans)
  • des toasts
  • du beurre (salé)
  • parfois quelques chutneys et confitures (jam)
  • un thé ou un café

Et surtout, deux ingrédients majeurs :

  • le haggis : panse de brebis farcie épicée qui selon les recettes peut être très bon ou plutôt repoussant
  • le black pudding, une sorte de boudin noir que je n’ai pour le moment pas eu le courage de gouter !

Autant vous dire qu’après tout ça, il n’est pas nécessaire de déjeuner le midi… !

En ce qui me concerne, même si j’ai déjà goûté beaucoup des composants du full scottish breakfast, j’opte le plus souvent pour du granola (un mélange de graines et de céréales avec du yaourt et de la confiture) avec un café et un toast avec de la confiture. Ou alors, je prends le traditionnel « bacon and eggs ». Ça change du chocolat et des tartines, mais voyager c’est aussi accepter de modifier un peu ses habitudes !

Bref, assez parlé de bouffe ! Passons aux moments marquants de notre voyage. En partant de Dunblane pour aller prendre le ferry à Mallaig et rejoindre l’île de Skye, on passe par le parc national du Loch Lomond et des Trossachs. On traverse de belles forêts, on y voit de nombreux lochs et rivières, ainsi que des « ben » (montagnes) et des « glen » (vallées). Ce qui marque dès le départ ce sont les couleurs : le printemps n’est pas totalement arrivé encore et des dégradés de orange s’étalent sur les montagnes, parsemées de touches de vert, de marron et de blanc (parce que oui, il neige encore un peu ici). Les reliefs sont très étonnants, plutôt bas et moins escarpés que mes montagnes Corses.

Parc National du Loch Lomond et des Trossachs Montagnes écosse

Au gré des virages, vous rencontrerez quelques cerfs et beaucoup de moutons (et d’agneaux !). De nombreuses balades sont disponibles dans cette région et c’est également une zone de choix pour les sports de rivière comme le canyoning ou le kayak, ou encore pour la pêche !

Nous ne nous sommes pas trop arrêtés dans cette région car elle est facilement accessible à la journée depuis Dunblane et nous la visiterons donc sûrement plus tard.

A la sortie du Loch Lomond se trouve une vallée assez connue, notamment grâce à son apparition dans « Skyfall ». C’est aussi le lieu d’un massacre bien connu en Ecosse, le massacre du clan MacDonald par les membres du clan Campbell, durant la rébellion Jacobite (pour ceux que ça intéresse, vous aurez plus d’infos ici ou ici). C’est donc le Glen Coe, vallée aux paysages spectaculaires, d’origine volcanique – comme une bonne partie de l’Ecosse, certes – parfaite pour ceux qui souhaitent faire de l’escalade ou un peu d’alpinisme, ou bien les gens comme nous, qui profitent juste de la beauté de la route et des panoramas.

Quand nous sommes passés là bas, il neigeait et certaines étendues d’eau (des « mini-lochs ») étaient gelées, ce qui rendait le tout encore plus étonnant !

Plus loin sur la route, arriverez au pied du Ben Nevis, le plus haut sommet du Royaume Uni, dans la ville de Fort William, qui, à mon avis, n’est pas très intéressante, à part peut être pour passer la nuit si vous êtes dans la région.

C’est après Fort William que ça redevient intéressant : la route entre Glenfinnan (le pont où passe le Poudlard Express dans les films d’Harry Potter) et Mallaig, le port d’où part le ferry pour Skye, est juste magnifique ! Je vous conseille fortement de tourner après Arisaig et de prendre la route de la côte si vous y passez un jour, en suivant les panneaux « Coastal road » ou « Tourist Road » to Mallaig. Ça ne prend que 10 minutes de plus et les paysages sont superbes ! De petites maisons très pittoresques aux murs blancs alliées à des plages aux eaux cristallines, presque aussi belles que les plages Corses (j’ai bien dit PRESQUE, parce que bon, chez moi c’est forcément mieux !), un vrai bonheur, surtout quand le soleil vous accompagne, comme c’était le cas pour nous malgré les 5°C et le vent polaire.

Plage de sable blanc d'Arisaig écosse sur la route de Mallaig

Après quelques stops pour admirer les paysages, nous sommes arrivés à Mallaig. Pour information, cette partie du trajet dure à peu près 4 heures, sans compter les nombreux arrêts que vous ferez pour vous étonner devant la splendeur de l’Écosse.

Port de Mallaig, embarcadère pour Skye

Alors là, attention : si comme moi vous avez des sous à changer et que vous ne l’avez pas fait avant parce que vous n’êtes pas toujours très prévenants, sachez que vous ne trouverez rien pour changer votre argent à Mallaig, et que si il y a bien écrit « Euro currency only » sur le Post Office, ça veut dire qu’ils peuvent changer les Livres Sterling en Euro, pas l’inverse. Et ne comptez pas sur les banques pour les changer, ils ne le font pas non plus. D’ailleurs, si vous pouvez, ne prenez pas du tout de liquide avec vous, mettez tout sur votre compte avant de partir et passez par la petite application bien sympathique qui me sauve de l’arnaque des banques au quotidien : Revolut (dont je parle dans un autre article).

Évitez aussi de manger au « Tea Garden » : leur fish and chips n’est pas terrible et leur club sandwich au poulet non plus ! Je suis sûre qu’il y a mieux sur place.

Phare traversée ferry mallaig armadale vers Skye

Après manger, direction le ferry : il faut réserver à l’avance sur le site du ferry ou par téléphone, puis aller payer à l’intérieur de la gare maritime et attendre dans la file que le ferry arrive. Ensuite, on embarque et on profite des paysages – s’il fait assez beau pour monter sur le pont ! La traversée dure un peu plus d’une demi-heure, et nous voilà à Armadale.

Ferry Mallaig Armadale, Écosse, Ile de Skye

Une fois sur Skye, comme nous sommes arrivés vers 15h, nous avons tracé jusqu’à la seule distillerie de l’île, Talisker, par peur de manquer la dernière visite qui se fait en général vers 16h. Encore une fois, sur la route, nous avons été étonnés par la beauté des paysages : entre mer, campagne et montagne, plein de maisons typiques, des reliefs escarpés… Olala que cette île est belle !

Maison Blanche Écosse Ile de Skye

Paysage de l'île de Skye, entre montagnes et loch, maison blanche, Écosse

Distillerie de Whisky Talisker, Carbost, Ile de Skye, ÉcosseJe suis un peu mitigée en revanche sur la visite de Talisker. Si leur whisky est bon, le tour n’était pas hyper enrichissant, surtout si vous avez déjà visité d’autres distilleries avant cela. Bon, le lieu est quand même très sympa, et j’aime toujours beaucoup observer les alambics géants et sentir le parfum du whisky. On a également eu l’occasion de sentir et de toucher de la tourbe, ce qui n’est pas possible dans toutes les distilleries puisque certains malts ne sont pas du tout fumés à la tourbe. Par contre, ce n’est pas cher et je pense que c’est intéressant pour ceux qui ne connaissent pas grand chose à la fabrication de cette « aqua vitae », « eau de vie » ou encore « uisge » en Gaélique.

Distillerie Talisker Carbost Ile de Skye Écosse

Au final, pour changer mes sous, j’ai été au bureau de poste de Portree. Le taux était à 1,46 au lieu de 1,20 en général sur Revolut… j’ai donc « perdu » environ 50€, ce qui fait pas mal sur 350€ de base…

Bateaux de pêche dans le port de Portree, ile de Skye, Écosse

On a aussi mangé à Portree après avoir posé nos affaires dans notre petit B&B à 10 minutes de la ville. Le restau n’était magique donc je ne transmets pas l’adresse, mais on nous avait conseillé « The Granary », sur la place du centre ville, qui avait en effet l’air très sympa mais un peu trop élaboré pour les garçons, qui voulaient un burger.

Le Port de Portree, ile de Skye, et ses maisons colorées, Écosse

Enfin, nous sommes rentrés et, après une bonne douche chaude qui concluait très bien cette longue journée de route, nous nous sommes posés devant le master chef anglais (pas du tout au niveau, les pauvres !) qui fut suivi par un petit épisode de Bones. Désolée pour ceux qui rêveraient d’un dépaysement télévisuel au Royaume-Uni : ils ont plus ou moins les mêmes programmes que nous ! (ou nous, les mêmes programmes qu’eux).

Share:

2 comments

  1. Trop bien, on a l’impression d’y être ☺j attends la suite avec impatience

Laisser un commentaire